skip to Main Content
Développer son patrimoine

Prévoyance : Les Indemnités Journalières (IJ) des Professions Libérales !

En l’état antérieur des dispositions, les professionnels libéraux ne bénéficiaient jusqu’alors d’aucune couverture en cas d’arrêt maladie de courte durée, lors de leurs 90 premiers jours d’arrêt, sauf souscription d’une assurance complémentaire.

Un décret, entré en vigueur le 1er juillet 2021, met ainsi en place un système de couverture qui pallie cette carence préjudiciable pour l’ensemble des professions libérales.

A noter toutefois que ce décret ne sera pas applicable aux seuls avocats, lesquels relèvent du régime spécifique de la Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF).

Quels sont les nouveaux droits mis en place ?

Pour rappel, les différentes caisses d’assurance vieillesse et maladie spécifiques à chaque profession pouvaient déjà prévoir une prise en charge du versement des indemnités journalières, en cas d’arrêt au-delà des 90 premiers jours.

C’est pourquoi, afin de combler les lacunes législatives existantes, la loi de financement pour la Sécurité sociale pour 2021 a instauré ce nouveau dispositif qui sera financé par :

  • Une nouvelle cotisation au taux de à 0,3% (diminuée à 0,15% pour l’année 2021 ; le dispositif ne débutant qu’à compter du 1er juillet de cette même année)
  • Applicable sur les revenus d’activité avec un minimum de 40% du PASS, soit 16.454,40 € (pour 2021), et limité à 3 fois le montant du PASS, soit 123.408 € (pour 2021).

Concernant désormais le montant, la cotisation ouvre droit à une indemnité journalière égale à 1/730ème de la moyenne des revenus des 3 années civiles précédentes ; limitée néanmoins à 3 PASS.

Quid des professionnels libéraux exerçant leur activité depuis moins de 3 ans ?

Dans ce cas, l’indemnité journalière sera égale au rapport entre 1/730ème des revenus perçus jusqu’ à l’arrêt et le nombre de jours d’activité rapporté à 365.

Remarque : Un délai de carence de 3 jours reste à prévoir.

Conclusion

La nouvelle réforme tend à aligner le régime des professionnels libéraux sur le régime des travailleurs salariés. Néanmoins, le traitement en matière de santé et en matière fiscale des professions libérales reste parfois compliqué. N’hésitez ainsi surtout pas à nous interroger !

Article rédigé par

Kévin Lajus

Expert en accompagnement patrimonial et Family-Office depuis 8 ans.
Enseignant auprès des Masters 2 Gestion de Patrimoine de l'IAE Gustave Eiffel-Paris.
Kevin Lajus est Lauréat du 1er Grand Prix de l'Ingénierie Patrimoniale de L'AGEFI Actifs 2015 et 2ème Grand Prix du Conseil.
Présent à Paris et Bordeaux, il privilégie un service exclusif au travers d'une approche globale, adaptée aux besoins spécifiques de ses clients.

Autres articles dans la thématique Développer son patrimoine

La SCI : Objet social et pouvoirs du gérant !

Développer son patrimoine

Par nature, la Société Civile Immobilière (SCI) a pour rôle de faciliter…

Comment déclarer vos actifs numériques ? #Bitcoin !

Optimiser sa fiscalité

La période fiscale 2021 sur revenus 2020 s'apprête à débuter. L’occasion pour…

Location Meublée : Vous louez un bien en meublé ? Attention aux cotisations sociales !

Optimiser sa fiscalité

La mise en location en meublé d’un bien vous oblige effectivement à…

Emprunt Immobilier

Et vous, combien pouvez-vous emprunter ?

Développer son patrimoine

Dans sa recommandation R-HCSF-2021-1, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a…

Vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Cabinet LAJUS & Associés ?

    Demande de rendez-vous

    Nous vous rappelons sous 24 heures afin de définir ensemble une date de rendez-vous.


    Démarche gratuite et sans engagement
    Back To Top