skip to Main Content
Optimiser sa fiscalité, Transmettre son patrimoine

Le préciput n’est pas soumis aux droits de partage

Le préciput est un avantage matrimonial applicable dans le cadre de mariages communautaires ou séparatistes avec société d’acquêts.

Il peut en effet être convenu par contrat de mariage, que le survivant des époux, ou l’un d’eux s’il survit, sera autorisé à prélever sur la communauté, avant tout partage, soit une certaine somme, soit certains biens en nature, soit une certaine quantité d’une espèce déterminée de biens. (Art. 1515 du Code Civil)

Ne constituant pas une donation mais bien une convention de mariage, cette clause n’est dès lors pas soumise aux règles du rapport et réduction, ni aux droits de mutation.

Elle peut être constituée par tous les biens communs (des immeubles, des sommes d’argent, meubles meublant ou non) et définir une pleine propriété, nue-propriété ou encore un usufruit pour le conjoint survivant, en cas de prédécès.

Les biens qui sont visés par cette clause sont prélevés « avant tout partage ».

Ainsi, selon les juges, il résulte des termes de l’article 1515 du Code Civil que l’exercice de cette faculté de préciput ne constitue pas une opération soumise aux droits de partage. (Tribunal Judiciaire de Niort, 24 janvier 2022, n°2001453).

Cette décision vient à contre-courant de la position tenue par l’administration fiscale qui considère que la fiscalité du partage s’applique pour l’exercice du préciput.

Rappel : Les droits de partage s’élèvent à 2,5% de la valeur nette des biens concernés.

Pour toutes questions concernant la transmission de votre patrimoine, n’hésitez surtout pas à nous contacter.

Article rédigé par

Kévin Lajus

Expert en accompagnement patrimonial et Family-Office depuis 9 ans.
Enseignant auprès des Masters 2 Gestion de Patrimoine de l'IAE Gustave Eiffel-Paris.
Kevin Lajus est Lauréat du 1er Grand Prix de l'Ingénierie Patrimoniale de L'AGEFI Actifs 2015 et 2ème Grand Prix du Conseil.
Présent à Paris et Bordeaux, il privilégie un service exclusif au travers d'une approche globale, adaptée aux besoins spécifiques de ses clients.

Autres articles dans la thématique Optimiser sa fiscalité

Assurance-vie : Les capitaux décès reçus par un époux bénéficiaire constituent des biens propres

Transmettre son patrimoine

Un contrat d'assurance-vie est un contrat par lequel l'assureur s'engage, en contrepartie…

Occupation à titre gratuit d’un bien démembré par le nu-propriétaire : attention à la requalification !

Transmettre son patrimoine

Dans le cadre d’un démembrement de propriété, deux acteurs entrent en jeu…

La donation rémunératoire : une stratégie méconnue !

Transmettre son patrimoine

Par principe, l'hypothèse selon laquelle un époux consent à son conjoint une…

Vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Cabinet LAJUS & Associés ?

    Demande de rendez-vous

    Nous vous rappelons sous 24 heures afin de définir ensemble une date de rendez-vous.


    Démarche gratuite et sans engagement
    Back To Top