skip to Main Content
Optimiser sa fiscalité

Immobilier : attention à la remise en cause de vos réductions d’impôts éligibles !

De nombreuses lois accordant des avantages fiscaux aux propriétaires de biens immobiliers loués sont conditionnées au fait que leur locataire ait pour résidence principale le logement en question. C’est par exemple le cas pour les lois Pinel, De Robien ou encore Scellier.

Par exemple, dans le cadre de la loi Pinel, le ou les locataires doivent cumulativement faire du bien leur résidence principale pendant 6 ou 9 ans. (BOI-IR-RICI-360-20-20, §20)

Si cette condition n’est pas respectée, le propriétaire du logement peut se voir retirer les avantages fiscaux perçus. L’administration fiscale pouvant remonter jusqu’au moment où le locataire n’a plus fait du logement sa résidence principale.
Ainsi, la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux a confirmé le 12 janvier dernier qu’il revient au propriétaire du logement de s’assurer que le locataire utilise bien le logement à titre de résidence principale. (CAA Bordeaux, 12 janv. 2022,n° 20BX01465)

Notre conseil : En cas de recours à un agent immobilier dans le cadre d’un contrat de gestion locative, il sera utile de préciser, dans le contrat, la nécessaire affectation à l’habitation principale du bien loué (ainsi, en cas de non-respect de cette clause, la responsabilité de l’agent pourrait être mise en cause). (Cass. civ. 1, 12 juill. 2012, n° 11-24804)

Attention : compte tenu de la généralisation du télétravail, certains locataires ont pu (ou pourraient à l’avenir) « délocaliser » leur résidence principale tout en conservant une location près de leur travail : ces locations (déjà conclues ou à venir) risquent, elles, de ne pas (ou plus) être affectées à l’habitation principale, ce qui constitue un risque pour les bailleurs bénéficiant d’avantages fiscaux.

Exception au principe : Si un locataire travaille à l’étranger, il n’y a pas de remise en cause de la notion de résidence principale dans la mesure où les autres membres du foyer fiscal résident toujours dans le logement. Par ailleurs, un étudiant peut disposer d’un logement distinct de celui de ses parents (et y établir sa résidence principale) quand bien même il serait encore rattaché fiscalement au foyer fiscal de ses parents.

N’hésitez surtout pas à prendre contact avec nous pour toutes vos questions fiscales.

Article rédigé par

Kévin Lajus

Expert en accompagnement patrimonial et Family-Office depuis 9 ans.
Enseignant auprès des Masters 2 Gestion de Patrimoine de l'IAE Gustave Eiffel-Paris.
Kevin Lajus est Lauréat du 1er Grand Prix de l'Ingénierie Patrimoniale de L'AGEFI Actifs 2015 et 2ème Grand Prix du Conseil.
Présent à Paris et Bordeaux, il privilégie un service exclusif au travers d'une approche globale, adaptée aux besoins spécifiques de ses clients.

Autres articles dans la thématique Optimiser sa fiscalité

Rentrée 2022 : les nouveautés fiscales légiférées durant l’été !

Optimiser sa fiscalité

Le 16 août dernier, la loi sur le pouvoir d’achat ainsi que…

Impôt sur les sociétés : La mise à disposition gratuite d’un bien à un associé

Optimiser sa fiscalité

Lorsqu’une société soumise à l’Impôt sur les Sociétés (IS) met à disposition…

Les propriétaires d’hébergements touristiques tenus d’être en règle auprès de la SACEM !

Optimiser sa fiscalité

La SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique) est une…

Vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Cabinet LAJUS & Associés ?

    Demande de rendez-vous

    Nous vous rappelons sous 24 heures afin de définir ensemble une date de rendez-vous.


    Démarche gratuite et sans engagement
    Back To Top