skip to Main Content
Préparer sa retraite

Français expatriés : Sous quel régime de retraite êtes-vous ?

Chaque pays dispose d’une méthodologie de calcul des cotisations qui lui est propre, et il est souvent préférable de cotiser en France, alors même que vous travaillez à l’étranger.

Un cas de figure ne pose en revanche aucune difficulté, celui du salarié détaché. En effet, si votre entreprise vous a détaché pour une courte durée dans un pays étranger, vous continuez de cotiser sous le régime français.

Dans tous les autres cas, les règles applicables diffèrent selon votre pays d’activité et l’existence ou non d’une convention bilatérale avec la France.

Si le pays dans lequel vous travaillez fait partie de l’Union Européenne ou qu’il a signé une convention bilatérale avec la France

Dans cette situation, les différents traités (accords européens/conventions bilatérales) vous permettent de valider vos périodes de travail effectuées à l’étranger.

Autrement dit, tous vos trimestres cotisés sont comptabilisés. La méthode de calcul la plus fréquente consiste ensuite à répartir vos droits à la retraite en fonction des différents pays où vous aurez exercé.

Par exemple, si vous avez travaillé 30 ans en France et 10 ans en Allemagne, la France vous versera votre retraite au prorata du temps travaillé en France, soit les trois quarts et l’Allemagne prendra à sa charge le quart restant qui vous est dû.

Si le pays dans lequel vous travaillez ne fait pas partie de l’Union Européenne ou qu’il n’a pas signé de convention bilatérale avec la France

Ce cas de figure peut dés lors poser certaines difficultés, dans la mesure où, en l’absence de convention, vos périodes d’activité dans le pays étranger ne seront comptabilisées pour le calcul de vos pensions de retraite prévisionnelles françaises.

La possibilité d’adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger

Il est néanmoins possible d’adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE).

L’adhésion vous permet ainsi de bénéficier d’un régime de cotisations identique à celui des salariés français (pour la santé, retraite et prévoyance).

Il convient néanmoins de préciser que cette adhésion représente un coût établi en fonction d’un barème dont les variables sont l’âge et le nombre de personnes objet du rattachement (vous et vos ayants droits).

Il se peut que votre employeur ait par ailleurs déjà adhéré à la CFE en votre nom. Dans ce dernier cas, le coût est par principe à sa charge.

Les régimes de retraite complémentaire

Si vous le souhaitez, vous avez également la possibilité de souscrire et de cotiser à un régime de retraite complémentaire.

La cotisation se fera dés lors auprès de l’Institution de Retraite des Cadres et Assimilés de France et de l’Extérieur (IRCAFEX) pour les cadres et/ou auprès de la Caisse de Retraite pour la France et l’Extérieur (CRE) pour les cadres et non cadres.

Conclusion

Avec l’Internationalisation de notre économie, de plus en plus de travailleurs sont amenés à exercer à l’étranger pour le compte d’un employeur. Peut-être êtes vous d’ailleurs concerné(e) ?

Seulement, avec les différences de régimes de cotisations, il est parfois difficile de s’y retrouver d’un pays à l’autre.

Nous restons ainsi à votre entière disposition pour répondre à toutes vos interrogations !

Article rédigé par

Kévin Lajus

Expert en accompagnement patrimonial et Family-Office depuis 8 ans.
Enseignant auprès des Masters 2 Gestion de Patrimoine de l'IAE Gustave Eiffel-Paris.
Kevin Lajus est Lauréat du 1er Grand Prix de l'Ingénierie Patrimoniale de L'AGEFI Actifs 2015 et 2ème Grand Prix du Conseil.
Présent à Paris et Bordeaux, il privilégie un service exclusif au travers d'une approche globale, adaptée aux besoins spécifiques de ses clients.

Autres articles dans la thématique Préparer sa retraite

PERP, Madelin, art. 83 : La possibilité d’une sortie en capital à 100% !

Préparer sa retraite

Depuis la loi PACTE applicable au 1er octobre 2019, il n’est plus…

Contrats de retraite supplémentaire cherchent preneurs !

Préparer sa retraite

La déshérence des contrats de retraite supplémentaire ne cesse d’augmenter et les…

Assurance-vie : Veillez à ne pas « exagérer » vos versements !

Transmettre son patrimoine

L’un des principaux avantages du contrat d’assurance-vie réside en sa fiscalité dérogatoire…

Vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Cabinet LAJUS & Associés ?

    Demande de rendez-vous

    Nous vous rappelons sous 24 heures afin de définir ensemble une date de rendez-vous.


    Démarche gratuite et sans engagement
    Back To Top