skip to Main Content
Optimiser sa fiscalité

Déclarations fiscales 2022 : quelles nouveautés ?

A compter du 8 avril 2022, les contribuables seront appelés à déclarer leurs revenus 2021 auprès de l’administration fiscale, et ce au travers de leur espace personnel www.impots.gouv.fr.

L’objectif de cet article est par conséquent d’établir une synthèse des nouvelles règles qui vous sont applicables.

I- Les nouvelles dispositions concernant les particuliers.

A) La déclaration de revenus sera désormais automatique pour les particuliers qui perçoivent uniquement des revenus déclarés par des tiers.

A ce titre, le contribuable n’aura aucune démarche à réaliser pour que sa déclaration soit validée.

En revanche, les personnes percevant des revenus fonciers, des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), ou encore des pensions alimentaires, ne bénéficieront pas de cette actualité. Ces derniers devront par conséquent établir leur déclaration de revenus dans les délais escomptés, de la même manière que lors des années précédentes.

B) Les heures supplémentaires seront exonérées d’impôt sur le revenu jusqu’à 5.000 €.

Celles-ci devront toutefois être déclarées (report dans la case 1GH de votre déclaration de revenus – formulaire 2042 ).

C) Seront également exonérées d’impôt (et cette fois-ci, ne doivent donc pas être déclarées) les primes de pouvoir d’achat dites « Macron » et « Inflation » de 100 €.

D) Suite à la généralisation du télétravail, certains employeurs ont versé une prime de télétravail à leurs salariés.

Pour rappel, cette prime est exonérée d’impôt sur le revenu à hauteur de 2,50 €/jour, soit une limite annuelle de 580 €. En dessous de 580 € cette prime n’a donc pas à être déclarée.

E) Dans un contexte fortement inflationniste, notamment en raison de l’énergie, le barème kilométrique a été revalorisé de +10 points.

Nous vous invitons ainsi à effectuer une simulation afin de vérifier si l’option pour les frais réels ne serait pas pour vous plus intéressante que le barème forfaitaire pour frais et charges de 10%.

F) Les veuves d’anciens combattants bénéficieront d’une demi-part supplémentaire à compter de leur 74ème anniversaire.

G) Les abandons de loyers consentis en 2021 seront exonérés d’impôt et les abandons réalisés en 2021 au titre du mois de novembre 2020 bénéficieront d’un crédit d’impôt (à indiquer en case 7LS du formulaire 2042).

II- Les nouvelles dispositions concernant les travailleurs indépendants.

A) Pour les travailleurs indépendants ayant profité du déblocage partiel anticipé de leur contrat retraite Loi Madelin ou Plan d’Epargne Retraite (possibilité offerte aux TNS jusqu’au 31/12/2020 dans le but de faire face aux conséquences économiques liées à la crise sanitaire du Covid-19) :

Ces derniers devront imputer ce déblocage exceptionnel anticipé perçu en 2021, du montant de leurs versements déductibles 2021 éventuels (montant reporté soit en case 6NS/6RS de la déclaration 2042, soit directement déduit de leur revenu catégoriel – rémunération de gérance, BIC, BNC ou BA –).

B) Le seuil d’exonération totale des plus-values professionnelles en raison du prix de cession (CGI, art. 238 quindecies) a été relevé de 300.000 € à 500.000 €. Le seuil d’exonération partielle est quant à lui passé de 500.000 € à 1.000.000 €.

III – L’actualisation de vos dispositifs de réductions et crédits d’impôts.

A) Le dispositif Pinel est désormais recentré en 2021 sur les bâtiments collectifs.

B) Un nouveau crédit d’impôt est créé en raison des sommes versées au titre du premier abonnement de presse (pour les souscriptions à compter du 9 mai 2021).

C. Les dons et cotisations versés en 2021 à des organismes sans but lucratif qui œuvrent pour des personnes en difficultés, ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 75% dans la limite de 1.000 € (contre 554 € auparavant).

D) En 2021, le crédit d’impôt pour des dépenses de transition énergétique est désormais remplacé par une prime.

Seule la pose d’un système de charge de véhicules électriques ouvre toujours droit en 2021 à un crédit d’impôt sur le revenu (équivalent à 75% des dépenses engagées, dans la limite de 300 € par chargeur).

Conclusion :

N’hésitez surtout pas à nous contacter si vous avez la moindre question sur votre campagne déclarative 2022 ou fiscalité. Nous restons à votre entière disposition.

Article rédigé par

Kévin Lajus

Expert en accompagnement patrimonial et Family-Office depuis 9 ans.
Enseignant auprès des Masters 2 Gestion de Patrimoine de l'IAE Gustave Eiffel-Paris.
Kevin Lajus est Lauréat du 1er Grand Prix de l'Ingénierie Patrimoniale de L'AGEFI Actifs 2015 et 2ème Grand Prix du Conseil.
Présent à Paris et Bordeaux, il privilégie un service exclusif au travers d'une approche globale, adaptée aux besoins spécifiques de ses clients.

Autres articles dans la thématique Optimiser sa fiscalité

Rentrée 2022 : les nouveautés fiscales légiférées durant l’été !

Optimiser sa fiscalité

Le 16 août dernier, la loi sur le pouvoir d’achat ainsi que…

Impôt sur les sociétés : La mise à disposition gratuite d’un bien à un associé

Optimiser sa fiscalité

Lorsqu’une société soumise à l’Impôt sur les Sociétés (IS) met à disposition…

Les propriétaires d’hébergements touristiques tenus d’être en règle auprès de la SACEM !

Optimiser sa fiscalité

La SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique) est une…

Vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Cabinet LAJUS & Associés ?

    Demande de rendez-vous

    Nous vous rappelons sous 24 heures afin de définir ensemble une date de rendez-vous.


    Démarche gratuite et sans engagement
    Back To Top